Beauté,  Billets d'humeur

J’ai testé pour vous : Le malaise dû à la canicule

C’est l’histoire classique d’une journée qui avait pourtant bien commencé. Une journée de vacances en famille, au mois d’août. Jusqu’au malaise de maman, sous la canicule.

 

Petite histoire

Toute la tribu est donc partie un matin de début août, pour une promenade dans les rues de Bordeaux. Nous savions que nous étions en période de canicule, mais nous pensions qu’en partant le matin, tout se passerait bien. Nous nous sommes garés en plein centre, car avec le coffre de toit, les parkings souterrains nous étaient impossibles.

A peine avions nous ouvert les portes, qu’une chaleur de plomb s’est abattue sur nous. Casquettes et lunettes vissées sur la tête, nous commençons à déambuler au bord de la Garonne, pour rejoindre le célèbre miroir d’eau

La chaleur nous écrase, nous nous réfugions dans un coin à restaurants, autour duquel il y a des points d’eau. Les enfants n’ont pas très faim, ils passent leur temps sous les fontaines. Moi je n’ai pas faim du tout et je me contente d’une glace.

Pour le plus grand bonheur de mes 2 ados, nous faisons quelques magasins, histoire de rester un peu sous la clim.

Le temps passe, personne ne prend réellement de plaisir, il fait trop chaud. Nous décidons d’écourter la balade, pour regagner la voiture.

 

Et les ennuis commencent

 

Canicule oblige, la température affichée à l’extérieur est de 42°, mais dans l’habitacle, il doit faire au moins 50° voire plus. Chéri a pourtant pris soin d’allumer la voiture en avance, pour enclencher la clim, mais dès que je monte dedans, je commence à me sentir…bizarre. J’ai très chaud, je dégouline,  je sens que mon coeur bat dans mes tempes, et que mon cerveau est proche de l’explosion. La clim, un peu vieillotte, peine à nous rafraîchir. Je m’inquiète pour mon petit dernier, qui a fermé les yeux presque aussitôt. Je le tapote en permanence pour être sûre qu’il ne fait que dormir. Ses soeurs à l’arrière veillent sur lui. Les bouchons sur la route ne font que faire durer notre (mon) calvaire.

Nous arrivons dans un grand centre commercial, et je désespère de me mettre sous la première bouche de ventilation que je trouverai….Ma principale préoccupation est de rafraîchir les enfants, alors je traîne tant bien que mal toute ma tribu vers un point de restauration. Je regarde mon petit garçon, il va bien. Au moment où je passe commande, je perds les pédales, je ne sais plus ce que je dis. Je peine à respirer. J’entends ma fille aînée me dire d’y aller doucement, et puis…Plus rien. Je manque de m’effondrer au milieu du centre commercial. Chéri me retient et me fait m’asseoir, pendant que les filles courent chercher des bouteilles d’eau pour me rafraîchir. Je suis obligée de rester là pendant plusieurs longues minutes, le temps de reprendre mes esprits et une température corporelle normale.

 

Pourquoi je vous raconte ça

 

Je suis une adulte, en bonne condition physique, et pourtant, la journée aurait pu mal se terminer. Les enfants se sont inquiétés, ça a gâché notre bonne humeur, et mon envie de shopping.

Et pendant tout le trajet, je me demandais comment les gens peuvent penser à laisser leurs enfants dans des habitacles transformés en four, même pour quelques minutes ! C’est dangereux, ça va vite ! Même avec une clim, on ne doit JAMAIS laisser un enfant dans sa voiture, tout peut arriver. La clim peut défaillir, la voiture s’arrêter…Ca parait être une évidence, me direz-vous, mais quand on lit les faits divers, finalement pas tant que ça.

Il vaut mieux prendre 5 min de plus et détacher votre enfant, et même votre chien, plutôt que de le laisser souffrir (et mourir ?) juste pour gagner un peu de temps.

Pour finir, je vous laisse regarder cette publicité de prévention, personnellement, elle m’a retourné l’estomac

 

 

 

 

 

 

 

 

Maman de 4, overbookée, active ,et make up addict ! Billets d'humeurs, d'humour, coups de coeur et découvertes

8 Comments

  • Cj-envadrouille

    Nous habitons dans le sud est de la France et la canicule ça nous connaît. J’ai vécu ce que tu décris au Maroc, là où notre inconscience nous avait conduits en plein mois d’août avec deux jeunes enfants . On ne se méfie jamais assez de la chaleur. Tout se finit bien pour toi et ta famille, heureusement . Merci pour ton témoignage.

  • Joyful Dreams

    Ces chaleurs en ce moment sont étouffante ! Je n’en plus ! C’est très dangereux d’être avec des températures aussi haute. Tu passes un très beau message important durant cette période 🙂
    Pour ma part, en ce moment je ne cesse de me sentir mal. Pourtant je ne sors pas beaucoup vu que je travaille à domicile. Mais il m’arrive d’avoir souvent la tête qui tourne, d’avoir des nausées, de me sentir étourdie et de vraiment avoir très très chaud. J’ai hâte que l’automne s’installe, car là c’est plus supportable !

  • leblogdalexia1

    Coucou 🙂
    Moi je fais toujours attention à ne pas sortir quand je sais qu’il va faire chaud ou alors j’attends de sortir après 16h voire 17h. Je vis en banlieue parisienne, j’ai les magasins qui sont ouvert juste 20h voir un peu plus.. ^^

    Ou alors fait du shopping sur le net, c’est moins risquer ^^
    A bientôt 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :