réflexe Moro
Billets d'humeur

Coucher bébé sans le réveiller-le réflexe de Moro

Vous avez déjà remarqué que bébé qui dort paisiblement dans vos bras, sur votre ventre, dans son cosy, se réveille presque instantanément lorsque vous voulez le mettre dans son lit ? C’est rageant, je vous l’accorde. Eh bien, ce n’est qu’à mon 4ème enfant que j’ai su pourquoi. J’ai alors entendu parler du réflexe de Moro.

C’est quoi le réflexe de Moro ?

C’est un réflexe tout à fait normal, dit « archaïque » chez le nourrisson (il en existe 7). Il est involontaire et automatique quand bébé est mis en situation inconfortable, entend un bruit soudain, un claquement de porte… Il va alors écarter les jambes, les bras, les épaules vont se contracter. Et bien souvent, ce réflexe s’accompagne de cris et de pleurs.

Pourquoi au moment de le coucher ?

C’est tout simple : lorsque vous tenez bébé sur vous, dans vos bras, ou qu’il est dans son transat/cosy/porte bébé, il est « maintenu » en quelque sorte. Au moment de le coucher, vous le prenez et instinctivement, le posez horizontalement dans son lit : Et c’est là que ça part de travers ! Les épaules de bébé étant sans soutien, comme dans le vide pour lui –> réflexe de Moro–> épaules contractées–> réveil et pleurs–>rebelote tentative de rendormissement.

réflexe Moro
Illustration la plus parlante des épaules qui se crispent au moment du coucher

Quelle solution ?

Je vous raconte ma petite histoire : Pour mon dernier enfant, j’étais suivie par une sage-femme assez perchée je dois avouer (le genre à faire brûler de l’encens en invoquant la Déesse Shiva pendant que vous hurliez à la mort sous la douleur des contractions, vous voyez ?)

En revanche, elle m’a donné un tuyau concernant le réflexe de Moro et la manière de coucher bébé, qui m’a bien bien arrangé la vie ! Dommage que ça se soit passé pour mon dernier ! (Et comme je suis sympa, je partage)

Au moment d’allonger bébou dans son lit, ne le posez surtout pas « horizontalement », il va invariablement tressauter et se réveiller. En revanche :

  • Gardez-le collé contre vous
  • Posez une main sur le haut des fesses, l’autre englobant son cou et le haut des épaules.
  • Penchez-vous au-dessus du lit, posez d’abord ses fesses, en maintenant la position, puis « déroulez » son dos délicatement, tout en maintenant son cou, jusqu’à l’allonger totalement.

Normalement, dans ce contexte, bébé ne se sent pas « lâché soudainement » et ne devrait pas se réveiller.

Je dois avouer que ça m’a aidé bon nombre de fois, surtout avec un bébé RGO qui avait beaucoup beaucoup de mal à dormir, et qui, malheureusement, nous épuisait aussi un peu.

Vous me direz si ça a fonctionné pour vous ?

Pour en savoir plus, rdv sur la page Wikipédia

Maman de 4, overbookée, active ,et make up addict ! Billets d'humeurs, d'humour, coups de coeur et découvertes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :