confinement corona virus
Billets d'humeur,  Confinement

Récit d’un confinement- Jour 25- Agathe the blues

Long. Triste. Morne. Lasse. Voilà, en gros, comment on peut résumer mon humeur en ce 25ème jour de confinement. Pourtant, me direz-vous, je bosse, donc ma petite routine à moi, elle ne change pas au final. Mais si, quand même, rien n’est comme à l’habitude. Ca y est, j’ai le blues.

Confinement – blues au travail

Partout autour de moi, c’est désolant. Sur la route j’ai l’impression d’être seule au monde, à part un tracteur ou un poids lourd, rien, pas même un gendarme pour s’assurer que je pars bien travailler et pas me promener pour ramasser quelques marguerites. Commerces fermés, terrasses vidées, rideaux tirés.

Voila donc 3 semaines que je suis seule au bureau. Non pas que cela me déplaise, à vrai dire c’est plutôt sympa, et puis comme tout tourne au ralenti, je ne me noie pas non plus sous le travail. Il y a pile ce qu’il faut pour occuper mes journées. Quoiqu’il en soit, ça devient pesant. Manger seule, supporter seule les « dernières minutes », les coups de gueule que j’aimerais bien pouvoir décharger (si si, ça m’arrive…) Savoir qu’à l’étage du dessus, des copines collègues sont seules aussi, et que je ne peux pas aller leur faire un coucou. Alors on communique comme on peut, on prend des nouvelles les unes des autres. L’ambiance générale est lourde, tendue. Et du coup, la tension interne monte, on supporte moins les choses, on s’énerve vite.

Je rentre donc tous les soirs, retrouver ma petite tribu, gérée par papa qui lui, est coincé, sans possibilité de télétravail, et donc en fameux « arrêt garde d’enfant ». Il a fait faire aux petits tous les devoirs que je lui ai transférés par messagerie. Ils ont bricolé un peu, l’ado a repeint sa chambre. Et ils se sont ennuyés. Le confinement doit leur peser aussi, de manière différente.

Les week-ends permanents, c’est rigolo 10-15 jours, après, ça l’est moins.

Le blues de l’école

Pour les plus petits (4 et 7 ans ici), c’est long, très long. Mon grand commence vraiment à avoir le moral dans les chaussettes, il rechigne de plus en plus à travailler. Il veut voir ses copains, jouer aux Pokémon à la récré. Il veut aller faire du vélo. Je sens bien que ça lui pèse beaucoup. Son instituteur a envoyé une petite vidéo d’encouragement à ses élèves, ça lui a fait du bien, mais pas tant que ça. C’est bientôt l’anniversaire de « son amoureuse » et il ne sera même pas là pour le lui souhaiter (c’est dire s’il est malheureux lol). Mon plus petit lui a besoin aussi de se défouler ! Et comme nous n’avons pas réellement de jardin (une petite courette^^), je peux vous dire que le soir, quand il en a bien marre, c’est loin d’être facile !

Certaines mamans nous envoient des petites vidéos de copains, ça met du baume au cœur !

Il parait que notre président doit prendre la parole lundi soir, et selon toute probabilité, le confinement va être amené à durer….

Le plus dur je pense, c’est de ne plus pouvoir faire de projet à court ou moyen terme. On n’a plus aucun « but » pour le week-end à venir, ou pour nous congés planifiés. Ma réservation de mi-mai pour un petit séjour va probablement sauter, même si je retarde au maximum l’échéance.

Comment vivez-vous votre confinement ?

Chacun vit ce confinement à sa manière, le ressent à sa manière. Alors je souhaite bon courage à tous les parents coincés chez eux, à tous les gens qui doivent aller travailler dans des conditions parfois difficiles voire dangereuses, à tous les enfants qui sont complètement perturbés, et à tous ceux qui font leur maximum pour que l’on puisse sortir le plus rapidement possible de cette période difficile.

Maman de 4, overbookée, active ,et make up addict ! Billets d'humeurs, d'humour, coups de coeur et découvertes

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :