interdire facebook ados
Billets d'humeur

Faut-il interdire Facebook à ses ados ?

Je ne vous ferai pas de présentation de Facebook, je pense que ce n’est pas très utile. Mais ce réseau social, qui a pris une place quotidienne et importante dans nos vies, est-il sain pour nos ados ? Doit-on leur en interdire l’accès ? Comme je vous l’avais déjà dit dans cet article sur les tablettes pour les petits, je préfère souvent accompagner mes enfants, plutôt que leur interdire catégoriquement quelque chose, sous peine de les voir toute faire en douce. Sauf pour Facebook. Pourquoi ce réseau en particulier ?

 

Facebook, balance entre l’extra et le pire

 

Moi-même, en tant que jeune maman connectée, voire ultra connectée, je ne vais pas le nier, je passe mon temps sur Facebook. Depuis 10 ans, je sillonne les fils d’actu, je regarde les nouvelles du jour, je ris devant des panneaux, je m’émeus devant des vidéos. J’ai retrouvé de vieux amis, des anciens voisins. Je communique avec ma famille. Quand on est loin, c’est super pratique, pour donner des nouvelles régulières. J’ai même rencontré chéri via un jeu en ligne sur ce réseau. Bref, je ne vais pas mentir, j’adore Facebook !

Sauf que….parfois, on voit passer des trucs hallucinants, des fausses informations, des insultes, des photos compromettantes, des méchancetés gratuites,des moqueries, et j’en passe. Et ce que je vois me fait froid dans le dos, en tant que maman. Des ados, filles ou garçons, maltraités, humiliés, par des photos prises à leur insu ou par des mots atroces.

Sachant que l’ami de l’ami de l’ami finit par voir une publication, un simple statut peut vite devenir viral, et causer beaucoup de tort.

 

La fragilité des ados

 

Collège, Lycée, et même primaire, le harcèlement est présent de plus en plus tôt chez les enfants/adolescents. Bon nombre d’entre eux subissent des railleries, des insultes, au quotidien. Je trouve qu’il est inutile que cela se prolonge sur les réseaux sociaux. J’ai lu récemment un très bon article ici qui explique clairement les mécanismes du cyberharcèlement. Je parle souvent à mes filles de l’époque des dinosaures où nos « engueulades » entre copines duraient le temps du bahut, et nous laissait la nuit pour réfléchir. Aujourd’hui, impossible, un lynchage qui a commencé à l’école se continue sur les réseaux, et tourne en boucle. Sur un ado fragile, ça peut être terrible, et mal finir.

C’est pourquoi j’ai choisi d’interdire purement et simplement ce réseau à mes deux ados, que je jugeais trop fragiles pour supporter ce genre de problèmes. Vous allez me dire, oui mais ? Elles le feront en douce… Et c’est vrai, pour l’une des deux. Elle a bien tenté, mais via les amis des amis des amis (encore…) j’ai vu ! Et j’ai lutté pour qu’elle ne retourne pas sur Facebook à l’époque. Quitte à passer, aux yeux de certains, pour une vieille aigrie de l’âge de pierre.

 

Finalement

 

Aujourd’hui elle a 17 ans bien tassés, et a eu la possibilité d’ouvrir un compte Facebook, parce que je la trouvais assez solide (et aussi parce que je ne vais pas non plus lui interdire à vie). Et puis elle y va très très rarement finalement, ça m’arrange.  Elle m’a immédiatement demandé en « amie » pour que je puisse la suivre, sans pour autant être trop intrusive dans ses publications. Mais je pouvais au moins surveiller, et voir le vent tourner, le cas échéant. Je n’ai encore pas rencontré ce problème. La seconde, elle, ne s’y intéresse pas du tout, et c’est une très bonne chose.

Elles naviguent sur d’autres réseaux, comment Insta ou Snapchat. Je sais qu’Instagram peut être cruel aussi, alors je zieute… Snachat leur sert uniquement de support pour discuter vite fait entre amis, s’envoyer des photos de leurs grimaces, et même me parler ^^ J’ai bizarrement moins de mal à les voir sur ce dernier.

 

Je sais que cela va totalement à l’encontre de ce que je fais habituellement, à savoir permettre et accompagner, mais en tant qu’adulte, j’estime que nous devons protéger nos ados, car finalement, on ne sait jamais ce qui leur passe vraiment par la tête parfois. Et les réseaux peuvent être aussi magiques que maléfiques.

 

interdire facebook ados

 

 

Pour signaler tout cyber harcèlement, il faudra par exemple de passer par le formulaire du site du gouvernement, dispo ici

Lien pour connaitre les démarches quant au harcèlement scolaire,site du gouvernement.

 

 

 

 

Maman de 4, overbookée, active ,et make up addict ! Billets d'humeurs, d'humour, coups de coeur et découvertes

4 commentaires

  • unbrindemaman

    Je trouve ça super que ta fille t’ai demandé en amie 🙂 C’est chou. Oui je pense qu’il faut faire attention et surveiller un peu pour aider ses enfants. Moi je ne connaissais pas vraiment moi même Facebook avant d’avoir un blog et de chercher à le faire un peu connaitre pour être lu. Donc je sais que l’on peux vivre sans XD (sans blague). Ce que je veux dire pas là c’est que le plus tard est le mieux à mon sens. Tu as les bons réflexes, et tu connais la bête donc pas d’inquiétudes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :