Billets d'humeur

Annoncer le décès d’un animal de compagnie à ses enfants

Je ne sais pas vous, mais ici, nous adorons les animaux. J’ai été élevée entourée de chiens de différentes races. Et on sait tous, que si on les aime très fort et qu’ils sont nos compagnons dévoués, leur décès est une dure souffrance. Quel que soit l’animal que l’on possède. Mais comment l’annoncer aux enfants ? Ajouté à la douleur, le stress de devoir être le porteur de la mauvaise nouvelle.

 

L’âge de enfants :

Avant 3 ans, l’enfant ne connait pas le concept de la mort. Il s’apercevra qu’il manque quelque chose, mais ne saura pas vraiment de quoi il s’agit.

Entre 3 et 5 ans, il connait le mot, mais ne comprend pas forcément encore le côté « irreversible » de la mort.

Après 5 ans, c’est acquis…

 

Le dire clairement :

Il n’est pas recommandé de « mentir à son enfant », en lui disant que son animal est parti voir des copains, ou s’est endormi longtemps, ou encore qu’il a été accueilli dans une autre gentille famille. L’enfant risque alors se demander ce qu’il a bien pu faire de mal pour que son compagnon décide de partir, ou bien attendre impatiemment qu’il se réveille. C’est faire naitre un espoir inutile.

« Ce qui importe, ce ne sont pas que les mots employés pour le dire,

mais le ton avec lequel on les dit. De la douceur, que de la douceur… »

Il est préférable de dire clairement que votre animal est mort/décédé. Si votre animal était malade, lui dire tout simplement que sa maladie l’a emporté. (si c’est une longue maladie, et que vous savez que ça se terminera mal, vous avez même l’opportunité de le préparer à la mort de l’animal). S’il s’agit d’une mort imprévue et brutale, il faut juste lui dire les choses très sincèrement (il a eu un accident avec une voiture, il a mangé quelque chose empoisonné), sans bien sûr, rentrer dans des détails morbides sur la façon dont est mort son copain.

 

Exprimer sa propre peine :

Si vous annoncez froidement la mort de son animal à votre enfant, il risque de se demander pourquoi lui pleure, et pas vous ? Vous ne l’aimiez donc pas ? Ca vous arrange ? Il risque de vous en vouloir. Osez lâcher vos sanglots pendant quelques instants, pleurez ensemble en vous serrant fort.

 

Proposer un rituel ?

Lorsque nous avons perdu notre chienne adorée, 1 de mes enfants n’était pas encore né, le 2nd trop jeune (il a de vagues souvenirs, uniquement sur photo). J’ai donc dû annoncer la nouvelle à mes deux filles, alors âgées de 11 et 14 ans. Chéri et moi nous sommes installés avec elles autour d’une table, avec 4 cocktails. Nous avons annoncé la nouvelle, pleuré, crié même, pour ma plus jeune. Puis nous avons dit qu’Elline n’aimait pas quand ça criait trop fort, et qu’il fallait plutôt porter un toast à son repos. C’est bizarre, oui, mais ça a aidé je pense. Puis nous avons tous gravé un petit quelque chose, sur une grande bougie, un mot, son nom, un coeur… Et nous avons laissé la bougie se consumer jusqu’au bout du bout. Cela a signifié d’abord une présence via cette bougie qui brûlait, et ensuite un départ, pour de bon, la fin.

Bien sûr rien n’est obligé, mais j’avais pensé que rendre hommage à notre chienne permettrait aux filles de faire le deuil. (et à moi surtout)

 

Ecouter, répondre :

Quelles que soient les causes de la mort, il faut impérativement écouter son enfant, le laisser pleurer, ne pas sous estimer son chagrin, et encore moins lui dire « bon ça va maintenant tu es grand, arrête de pleurer » ou « oh tu vas arrêter, ce n’était qu’une souris ». Il faut qu’il s’exprime absolument, et qu’il puisse vous poser toutes les questions qui lui passent par la tête : « pourquoi » ? « c’était quoi sa maladie » ?  » il a eu mal » ? « La voiture roulait trop vite » ? Il est important (toujours sans rentrer dans le glauque) de répondre, pour ne pas les laisser cogiter à fond, se créer des angoisses, se faire des films, et des cauchemars.

 

Laisser son enfant voir l’animal décédé ?

Alors là je pense que c’est très personnel et que si l’enfant en fait la demande, ça peut se tenter. Personnellement je n’y tiens pas du tout, j’ai encore l’image de ma chienne, trouvée au petit matin, et je m’en serais voulue de graver la même dans la tête de mes filles.

 

Attendre un peu avant de reprendre un animal :

Votre enfant risque de ne pas comprendre si vous « remplacez » trop vite un animal perdu. Il pourrait penser que finalement vous n’aimiez pas tant que ça le premier, pour trouver un remplaçant si vite (et même pour vous, il est important, enfin je pense, de se laisser le temps d’accepter réellement la perte de votre animal)

 

 

Quoi que vous fassiez, je vous souhaite bon courage, car c’est une situation qui est vraiment difficile à gérer, son propre chagrin et celui de son/ses enfant(s)

 

 

Petit hommage à ma pounou (oui, rien à voir avec son nom ^^) Elline

 

Maman de 4, overbookée, active ,et make up addict ! Billets d'humeurs, d'humour, coups de coeur et découvertes

10 Comments

  • Charlotte - Enfance Joyeuse

    La perte d’un animal que l’on aime n’est jamais évident et je suis sure que tu as donné des conseils pour tous les parents qui se posaient la question de l’annonce aux enfants. Merci pour cet article qui traite d’un sujet sensible mais tellement important !

    • queenofthetribu

      Merci pour ton retour 😘 j’ai moi même beaucoup souffert de pertes différentes, et j’aurais aimé a l époque que mes parents soient plus «tendres» pour annoncer ce genre de truc

  • leti

    Hola, chez moi, s’était toujours ma sœur qui me donnait la mauvaise nouvelle…ma mère ne pouvait pas, et préférait confier la tâche à ma sœur, et finalement je crois que ce n’était pas si mal.
    Une fois j’ai demandé à voir un de mes chats et mon père a refusé… je crois que là aussi , il a eu raison
    En tout cas, je me souviens qu’enfant, j’ai beaucoup pleuré et à chaque fois

  • Elisa

    Merci pour cet article. En tout cas, je pense qu’il va m’aider avec la chienne de mon fils (il a 6,5ans). Elle va avoir 15 ans et ses problèmes de santé sont de plus en plus importants. Je ne pense qu’elle durera encore très longtemps et j’essaie de préparer le petit en douceur. Tes écrits vont m’y aider.

    • queenofthetribu

      Merci pour ton retour. C’est toujours difficile, surtout pour les petits. Mes filles ont beaucoup pleuré, mais nous c’était assez brutal. Notre chat arrive sur 12 ans… Alors je commence a parler de l’âge… de la fatigue…. surtout le plus important c’est de l accompagner dans sa douleur. Ne pas le brimer. Et lui faire faire un petit dessin, par exemple, que tu «donneras» au vétérinaire, pour qu’il accompagne votre chienne partout..

  • Soa

    Cet article me parle énormément. Je n’ai jamais beaucoup aimé les animaux, mais étant maman, et voyant que mes enfants adorent les animaux, nous avons pris un chien, un chat et dernièrement un cochon d’inde. Seulement quelques jours après son arrivée dans notre maison, on a découvert le cochon d’inde mort ! C’est mon fils de 10 ans qui l’a découvert, et qui nous a alertés que « Toto est bizarre, sa tête balance et il ne bouge plus ». On a tout de suite compris, et j’ai assisté à une scène déchirante car mon fils l’a pris dans ses mains, l’a fait des bisous tout en disant avec ses mots d’enfants « ne sois pas mort s’il te plaît ! ». S’ensuivaient des jours où il pleurait encore toutes les larmes de son corps, mais nous l’avons entouré et écouté. Je sais que çà reste un moment dramatique pour lui et il a demandé à ne pas encore avoir d’autres cochons d’inde. C’est une épreuve pour les enfants d’être confrontés à quelque chose d’irréversible, mais nous devons leur apprendre avec des mots doux comme tu dis que la mort fait partie de la vie. Cette histoire de rituel est vraiment importante même si nous n’avons pas pensé à çà à la mort du cochon d’inde. Merci pour ce partage !

  • WorkingMutti

    J’adore cette idée de la bougie ! C’est très symbolique et permet de montrer que maintenant l’être aimé est parti et que le deuil prend fin. J’ai tellement aimé cette idée que j’en ai fais tomber mon yaourt et que mon bureau est à nettoyer 😉

    • queenofthetribu

      Oh mince Mdr désolée 😛 oui je trouvais aussi que la bougie (marron, qui symbolise l’esprit animal) était un bon moyen de dire au revoir… Merci pour ton retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :