Nos chers enfants

Mon top 3 des pires comptines pour enfants

Les comptines, ces petites chansons toutes mimi que vous fredonnez ou entonnez clairement avec vos têtes blondes… Celles que vous vous retapez inlassablement dans la voiture pour qu’ils se calment… Pendant qu’ils chantonnent gaiement en ne comprenant que la moitié des phrases (et en rigolant bêtement s’ils entendent le mot « fesse », enfin chez moi ça glousse : ah ah il a dit fesse !) nous, adultes, avons le temps (par la force des choses) d’écouter vraiment ce qu’il se dit. Le constat est terrible…

 

 N° 3 : Il court il court le furet

 

N’est-il pas trop mignon ?

C’est trop meugnon ce petit furet qui court et passe, repasse par là…Oui mais !

Saviez vous qu’en fait il s’agit d’une contrepèterie ? Ca consiste à déplacer une lettre ou une syllabe, pour changer le sens d’une phrase… En fait, ce n’est pas il court le furet, mais il fourre le ….. Vous avez compris ? Rechantez là maintenant, c’est tout de suite moins glamour :p . C’est une référence ancienne à un prêtre qui avait des penchants très prononcés pour la gente féminine….

 

 

N° 2 : Il était un petit navire

 

 

Charmante histoire d’un petit bonhomme qui part pour un voyage en mer (ohé ohééééé). Oui mais voila, au bout de quelques semaines, il n’y a plus rien à becter sur le bateau, et en tirant à la courte paille, le destin choisit de faire manger le plus jeune ! On parle clairement de cannibalisme ! Bon ok, à la fin il s’en sort plutôt bien, mais le sujet est super limite à expliquer…

 

Ma comptine « préférée » pour la fin, là je crois qu’on atteint le summum haha !

 

N°1: Il était une bergère

 

C’est balot, ils avaient l’air copains pourtant

 

♫♪ Il était une bergèreuuuu, et ron et ron petit patapon ♪♫   C’est bon vous l’avez ?

Alors là, il s’agit d’une bergère, qui garde ses moutons… jusque là, normal. Et puis ça part en sucette :

Acte 1 : Elle fait du fromage avec le lait de ses moutons…? Non mais ? Les moutons font du lait alors… c’est déjà suspect.

Acte 2 : La bergère a un petit chat, fripon apparemment, qui voudrait bien manger le fromage. Pas de chance pour lui, la bergère, un peu psychopathe, se met en colère et le tue. C’est sympatoche tout ça 🙂

Acte 3 : Elle va à « confesse » (d’où les rires bêtas de mes enfants en entendant « fesse »), et le gentil curé, pour la pardonner, lui propose de l’embrasser…Non non, c’est pas ça normalement !

Acte 4 : La bergère adoooooore sa pénitence, et propose de recommencer…

 

Moralité : Dans une même chanson, on parle de meurtre, de curé pervers, et quand même, disons le, d’une sacrée coquine !

 

Voila mon petit top 3, sachant qu’il y en a une foule encore avec des sens bien cracra cucul… Même la si belle « A la claire fontaine »… snif

Maman de 4, overbookée, active ,et make up addict ! Billets d'humeurs, d'humour, coups de coeur et découvertes

12 Comments

  • Nina

    J’ai ri tout le long de l’article ! Ta manière d’écrire me plaît beaucoup ! Comment as-tu découvert la vérité à propos de ces comptines ? Les chantes-tu toujours à tes enfants ?

    • queenofthetribu

      Lol merci pour ton retour ! Pour le furet, jai découvert ca sur un article internet. Pour les autres, c’est en écoutant les paroles, on s’est regardé avec chéri, on s’est dit attends c’est pas possible, on réécoute. Je zappe totalement la bergere maintenant, mon fils me demandait pkoi elle tuait son bébé chat..et après il riait sur confesse évidemment 😂

  • laviedelie

    Coucou ! Wouah je savais pas ahaha c’est marrant mais glauque à la fois… x) Notamment pour la première et la deuxième ! et la troisième. En fait, elles sont toutes flipantes ! :O
    Rigolo à lire cet article, je veux bien une deuxième édition ahah !
    Bisous !

  • marilyne

    Hello, j’ai adoré ton article. je connaissais le sens caché de la comptine « il court, il court le furet » mais je ne savais pas pour les autres. C’est idem pour les histoires/comptes que l’on raconte aux enfants.
    Normalement l’histoire du petit chaperon rouge est une histoire que les nourrices racontaient aux jeune fille pubères pour faire leur éducation sexuelle et aussi les mettre en garde sur les hommes et les relations intimes.
    le chaperon rouge: la jeune fille pubère / le loup: l’homme ou plutôt l’objet de fantasme masculin…bref tu vois .
    A l’origine, le petit chaperon rouge a 2 choix d’itinéraires pour aller chez mère-grand, le chemin des aiguilles ou le chemin des épingles. Il y a là également une image liée au sexe (les épingles prennent un sens phalique tandis que les aiguilles ont un le trou du chat, donc représente le sexe féminin). Mlle empreunte le chemin des aiguilles et y rencontre le loup !
    Bon et puis normalement elle se fait bien manger, ou plutôt b….
    Bref

    Voilà voilà
    Comme quoi ces vieilles histoires avaient toutes un sens

  • WorkingMutti

    Pour ce qui est du petit navire et du furet je le savais déjà et ces comptines ont été bannies chez nous.

    Mais je ne savais pas du tout pour la Bergère ! Je la vois d’un autre oeil maintenant surtout quand on voit la vidéo toute mignonne des titounis

  • Iris

    Moi qui pensais que tu allais parler de la souris verte… Je suis contente d’avoir appris quelque chose grâce à cet article!! Mais j’avoue j’étais plus morte de rire qu’offusquée!

  • Mon train-train girly

    hello ma belle

    Euh comment dire que … bon je le dis: je suis sur le cul mdrrr ! Attend tu viens de ruiner mes souvenirs d’enfance mouahahahha. Je ne chanterai plus il était un petit navire de la même façon à mon fils lol, c’est hallucinant mais en même temps pas étonnant car les dessins animés de disney ne sont pas mieux lorsque l’on apprend l’origine des contes de grimm.
    Merci beaucoup ma belle pour ce fantastique article j’adore.
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :